À moins d’être un collectionneur ou raseur aguerri, vous n’avez probablement jamais entendu parler d’un scuttle… La Razette lève donc le voile sur ce curieux accessoire de rasage traditionnel !

L’histoire du Scuttle

Qu’est-ce qu’un scuttle de rasage ?

Développé pendant l’époque Victorienne et d’usage entre 1860 et 1920 environ, le scuttle de rasage est un bol traditionnel d’origine anglo-saxonne, visuellement à mi-chemin entre le mug et la théière. (À ne pas confondre avec la tasse à moustache !) Un scuttle à l’origine est un seau spécial (avec une sorte de bec verseur) pour transporter une petite fournée de charbon pour un poêle d’intérieur. Le scuttle de rasage quant à lui possède un peu la même forme, mais il permettait de se raser avec une mousse chaude, à une époque où l’eau courante était un luxe et n’était donc pas encore dans tous les foyers.

Brevet américain du scuttle de rasage – 1867.

Principe d’utilisation

Puisque l’on ne pouvait pas avoir d’eau chaude dans la salle de bain, il fallait faire autrement. L’homme de cette époque, voulant se raser confortablement, mettait d’abord une bouilloire à chauffer, puis remplissait la cavité basse du scuttle à ras bord d’eau chaude ainsi obtenue. Le blaireau était mis ensuite à tremper dans cette cavité pour ramollir les poils. La partie haute est creuse comme un bol, avec des trous dans le fond, c’est ici que l’on plaçait un savon dur. Les trous permettent à la vapeur de monter pour ramollir le savon, et quand on monte la mousse, l’excès d’eau redescend dans la cavité inférieure. Malin !

Collection de scuttles

Scuttles Souvenirs

Très rapidement, le scuttle s’est vu décliné de mille et une façons grâce à de nombreux matériaux (céramique, porcelaine, argent, étain…) et décors variés. On trouvait ainsi beaucoup de décors floraux, pas très masculin me direz-vous, mais il y avait plusieurs raisons à cela : tout d’abord pour que le scuttle soit plus en harmonie avec la décoration générale de la salle de bains, mais aussi parce que le scuttle était très souvent un cadeau fait par Madame, et ce décor permettait à Monsieur de penser à elle en se rasant le matin. Certains scuttles sont ainsi marqués « think of me » ou encore « Remember me ? » (pense à moi…). Fait amusant, les décors « masculins » de l’époque dépeignaient des scènes de chasse, des voitures anciennes… quand aujourd’hui on trouverait plutôt des têtes de mort…

Face Scuttles ou Face Mugs
Face Scuttles ou Face Mugs

Avec l’apparition et le développement du tourisme au tournant du siècle, il n’était pas rare de trouver des scuttles « souvenirs » durant ses vacances ! De nos jours, il est assez facile de s’en procurer un d’occasion, les sites d’enchères en Angleterre en proposent régulièrement, et l’on peut s’en tirer pour une vingtaine d’euros. Certains scuttles anciens sont très recherchés par les collectionneurs, notamment les « face mugs » représentant des visages : parfois plusieurs sur un seul exemplaire, mais le plus souvent des personnalités connues, des animaux ou des caricatures. Initialement conçu pour l’homme modeste qui n’a pas accès à l’eau chaude, le scuttle a eu un tel succès que les plus fortunés voulaient aussi le leur. Les orfèvres ont alors redoublé de talent pour fabriquer et concevoir des scuttles en argent aux gravures complexes. 

Différents scuttles de rasage en argent, très travaillés.
Différents scuttles en argent, très travaillés.

Particularité américaine : le mug de barbershop

Étagère de barbershop américain avec les mugs de ses clients.
Étagère de barbershop avec les mugs de ses clients.

Aux USA, à la fin du 19ème siècle, le rasage traditionnel se fait encore chez le barbier plutôt qu’à la maison, l’utilisation du scuttle y est donc moins développée. Par contre, on voit se développer des mugs certes moins élaborés, mais avec des décors très spécifiques aux USA : les « occupational mugs ». Littéralement, des tasses présentant des métiers. Et oui ! A la fin du 19ème siècle, les Etats-Unis sont en plein essor économique et accueillent de nouveaux migrants chaque jour pour pouvoir bâtir l’Amérique de demain. Les hommes sont fiers de pouvoir y trouver du travail, et ces mugs reflétaient alors cette fierté.

Parallèlement à cela, il est très fréquent de trouver aujourd’hui un de ces mugs anciens avec le nom de son premier propriétaire en grandes lettrines. Encore une fois, ce n’était pas pour la maison mais pour laisser chez le barbier ! Afin de fidéliser leurs clients, les barbershops proposaient des mugs personnalisés à laisser sur place. Ainsi, on pouvait se faire raser avec son matériel, par un professionnel. Et l’on craignait moins de se retrouver avec les microbes du client précédent. De grandes étagères gardaient ces mugs et offraient une superbe décoration !

Le scuttle aujourd’hui

La tradition anglaise perdure

De nos jours, quelques rares fabricants proposent encore des scuttles traditionnels, comme Truefitt & Hill, Vulfix ou encore Geo F. Trumper. Ils s’utilisent de la même façon qu’à l’époque, mais nous préconisons fortement l’utilisation d’eau chaude du robinet plutôt que de l’eau bouillante, votre blaireau durera plus longtemps. Eviter également d’immerger la base du blaireau, ce qui risquerait de ramollir la colle.

Astuce de pro

Un scuttle peut également servir de bol de rasage, pour n’importe quel type de produit (savon dur, crème, savon mou…). En effet le choix de petits savons est malheureusement assez restreint. Voici comment tirer parti de votre beau scuttle traditionnel, sans savon adapté. Commencer par remplir le bas d’eau chaude, et laisser le bol se réchauffer au contact de l’eau chaude. Charger ensuite son blaireau dans son récipient d’origine, avant de commencer à monter sa mousse dans la partie haute du scuttle. Les trous au fond vont alors nous être utiles ! Si on a mis trop d’eau, l’excédent tombe en dessous. Et si on manque d’eau, un petit coup de poignet bien maîtrisé va alors amener un peu d’eau par en dessous. Et c’est parti pour une mousse bien chaude, et donc un rasage tout confort !

Le renouveau américain

Scuttle Phoenix Artisan Accoutremens
Scuttle Phoenix Artisan Accoutremens

À noter, certains artisans et potiers (notamment américains) commencent à proposer un type différent de scuttles, mais qui partage le même nom. Ce scuttle « à l’américaine » ressemble à une tasse très large à double paroi. Une petite ouverture permet de la remplir d’eau chaude, certains modèles peuvent se refermer avec un bouchon pour le temps du rasage. Un peu comme une assiette à bouillie ! Sauf que cette bouillie là ne se mange pas… Le fond visible de ce scuttle est très souvent travaillé pour pouvoir aider le blaireau à créer une mousse rapidement : lignes en relief, en creux, points, spirales… Les créateurs ne manquent pas d’imagination pour remettre au goût du jour cet étonnant accessoire de rasage !

Et vous, utilisez-vous un scuttle, un bol ou une tasse ? Faites-nous part de vos habitudes ou découvertes en commentaires ! Nous vous quittons avec cette vidéo dans laquelle un collectionneur anglais nous présente sa collection :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.